Logos des structures des lauréats

L’appel à projet « plans de paysage » lancé en 2013 compte aujourd’hui environ 150 lauréats. Pour l’édition 2021 qui comportait un volet « généraliste » et un volet « transition énergétique », 31 territoires ont candidaté sur des thématiques aussi diverses que la conciliation entre urbanisation et préservation d’espaces naturels, le souhait de redonner une identité au territoire, la nécessité de faire face à la pression touristique, ou encore l’insertion des objectifs de qualité paysagère dans les documents d'urbanisme.  Sur le volet « transition énergétique », piloté par l’Ademe, nous avons eu plusieurs projets sur des thématiques ciblées comme l'éolien et le photovoltaïque.  Cette diversité témoigne de l'intérêt de la démarche paysagère pour répondre à des problématiques diverses et transversales. En tout, ce sont 16 candidats qui ont été déclarés lauréats et bénéficieront d’un soutien technique et financier du ministère de la transition écologique. Le volet « transition énergétique » est également un succès avec 6 candidatures retenues et lauréates. 

Lauréats du volet "Transition énergétique" : Site de l'ADEME
Lauréats du volet généraliste :

Auvergne-Rhône-Alpes

Pays Mornantais

Le Pays Mornantais situé entre Lyon et Saint-Etienne est un territoire à l’identité rurale marquée malgré la proximité de grands centres urbains. Le Plan de paysage permettra de lutter contre la banalisation des paysages et d’éviter la « banlieurisation » du territoire. Il s’agit d’imaginer un modèle de développement pour les territoires périurbains en combinant recherche de qualité paysagère et valorisation de l’agriculture.

 

Commune de Bonneville

La commune de Bonneville, forte de ses atouts patrimoniaux, de son agriculture, d’un territoire de montagnes et cours d’eau, souhaite valoriser son paysage. La commune a fait face à des aménagements ayant écorné son image tels qu’une maison d’arrêt ou l’implantation d’usines. Ainsi, l’objectif est de renforcer l’attractivité du territoire en revalorisant notamment les espaces publics et en mettant en cohérence différentes interventions dans des secteurs à dominante agricole, urbaine ou sur le sujet des mobilités.

 

 

Bourgogne-Franche-Comté

Communauté de communes Morvan Sommets et Grands Lacs

Le lac de la Pannecière est le plus vaste lac des Grands Lacs du Morvan, mais aussi le plus sauvage. Le site est très peu équipé et est exposé à une fréquentation de plus en plus importante. Le territoire est en proie à des conflits d’usage et exposé à des risques de dégradations. Le Plan de paysage sera un outil de protection du site, co-construit avec les l’ensembles des acteurs locaux.

 

Communauté urbaine Creusot-Montceau

Le Plan de paysage communautaire imaginé pour la communauté urbaine Creusot-Montceau interroge les problématiques de mobilité et le lien entre l’espace rural et l’espace urbain. L’objectif est d’adopter des mobilités douces en reconstituant les continuités vertes, paysagères et écologiques.

 

 

Bretagne

Association Paysages de Mégalithes de Carnac et du Sud Morbihan

Le paysage des Mégalithes est marqué par un patrimoine datant du néolithique. Avec pour objectif la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine et fort d’une très bonne dynamique partenariale, le Plan de paysage permettra de renforcer la lisibilité du paysage.

 

Communauté de communes de Belle-Île-en-Mer

 Le territoire de Belle-Ile-en-Mer est exposé à des dynamiques pouvant modifier la physionomie du paysage comme la forte activité touristique et la baisse des surfaces agricoles. Le besoin de concertation s’impose face aux divergences de points de vue quant à l’aménagement du territoire. Le Plan de paysage aborde la question des paysages de demain à l’aube du changement climatique et viendra répondre au besoin de concertation concernant l’évolution du paysage.

 

Syndicat mixte du Grand Site Cap d’Erquy Cap Fréhel

Le territoire des Caps d’Erquy et Fréhel, labellisé Grand Site de France, connaît un besoin de redynamisation de la démarche paysagère en raison des nouvelles gouvernances communales et de la crise sanitaire qui ont ralenti les dynamiques de cette démarche. Le Plan de paysage permettra d’engager les élus dans la démarche paysagère et de construire un paysage dédié aux habitants.

 

 

Centre-Val de Loire

Parc naturel régional de la Brenne

La construction de « l’Éco-vallée de l’Anglin » vise à répondre aux défis du changement climatique sur un territoire rural grâce à deux leviers : l’identité patrimoniale et paysagère, et l’économie. L’objectif principal de ce plan de paysage est d’adapter l’agriculture aux enjeux de demain avec une réflexion à plusieurs échelles pour construire un territoire résilient.

 

 

Île-de-France

Syndicat de l’Orge, de la Rémarde et de la Prédecelle

Face à l’urbanisation actuelle du territoire considérée comme un risque de dégradation paysagère, le Syndicat de l’Orge, de la Rémarde et de la Prédecelle souhaite protéger et valoriser son paysage. L’objectif est de concilier la préservation des espaces avec la gestion du risque inondation et l’accueil du public sur ce territoire.

 

 

Mayotte

Communauté d’agglomération Dembéni Mamoudzou

La CADEMA est confrontée à plusieurs enjeux sur son territoire, avec des problématiques concernant l’urbanisme, les transports, les infrastructures, les énergies renouvelables et l’agriculture. La communauté d’agglomération souhaite mieux appréhender la transformation de son paysage à travers la démarche Plan de paysage qui est une véritable opportunité pour renforcer la prise en compte des enjeux paysagers sur le territoire Mahorais.

 

 

Normandie

Commune de Picauville

Situé au cœur des Marais du Cotentin et du Bessin (Parc naturel régional), la commune de Picauville est riche d’une variété de paysages : marais, landes, bois, herbages, pâturages, bocages et rivières. La création de la nouvelle commune date de 2016 et a été agrandie en 2017 pour regrouper 7 communes au total. L’objectif du Plan de paysage est de consolider l’identité de la commune en renforçant le lien entre les habitants et le paysage, tout en dynamisant le tourisme local.

 

Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande

Le Plan de paysage innovant proposé par le PNR vise à adapter le paysage au changement climatique et repenser l’agriculture à travers une démarche participative. L’objectif est d’atteindre la neutralité carbone grâce à une transformation du territoire agricole.

 

 

Nouvelle-Aquitaine

Commune d’Izon

À proximité de la métropole bordelaise et de l’agglomération libournaise, la hausse de l’attractivité de ce territoire a exposé la commune d’Izon à des pressions foncières et une division parcellaire anarchique. Le Plan de paysage permettra à la commune de renforcer les trames vertes et bleues, de recréer une identité et renforcer sa dynamique de territoire.

 

 

Occitanie

Communauté d’agglomération du SICOVAL

Territoire périurbain à forte croissance démographique, le territoire de la Communauté d’agglomération du SICOVAL souhaite continuer son développement tout en protégeant son paysage.  Le Plan de paysage interrogera l’évolution du bâtî, les transitions entre territoires urbains et ruraux, et la place de la nature en ville.

 

Parc naturel régional des Grands Causses

La Vallée du Tarn est un paysage « du quotidien » dont la valeur paysagère est reconnue par les habitants. Le Plan de paysage a vocation à protéger les composantes du paysage local, permettant de maintenir l’exploitation agricole de l’espace tout en s’adaptant au changement climatique.

 

 

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Aix-Marseille-Provence Métropole

La richesse paysagère du territoire d’Aix-Marseille-Provence participe à l’attractivité de cet espace et la qualité du cadre de vie. Mais la croissance métropolitaine fragilise le paysage. Le Plan de paysage sera un outil pour permettre de gérer les interfaces dans la métropole, abordant